Des accessoires de mode qui influencent positivement la transition écologique.

0
133
Accessoires

L’accessoire dans la mode est depuis toujours, un élément de différenciation qui permet de  compléter une tenue. Si autrefois il permettait de révéler l’appartenance sociale, il s’est  aujourd’hui démocratisé et démultiplié au fil des tendances, et des saisons, offrant au  consommateur un choix infini de possibilités d’accessoirisation de son look. Ces derniers sont bien  souvent indémodables ou alors facilement remis au goût du jour. Parfois même transmis de génération  en génération. Ainsi, il peut être intéressant de jouer sur ce biais et proposer des accessoires durables, mais aussi d’innover dans la production d’accessoires, afin d’influencer vers une production et  consommation plus respectueuse de notre environnement. Plusieurs marques et créateurs ont  créé des concepts qui sont de véritables alternatives durables aux accessoires de mode,  permettant de contribuer à l’avancée du domaine textile dans sa transition écologique.  

Une pratique de revalorisation des déchets : le recyclage.

Est-il possible de s’engager pour l’environnement tout en créant des accessoires de mode?  

La réponse est oui. De nombreuses marques qui s’engagent pour l’environnement, utilisent le  recyclage dans leurs créations afin de véhiculer un message. C’est le cas de EIO, marque de  lunettes de soleil, militante pour la protection des océans et de leurs écosystèmes. Comment s’y  prennent-ils ? Si 90% des lunettes sont conçues à partir de plastique recyclé, les 10% restants  sont issus de plastique collecté au niveau des cours d’eau avant qu’ils n’atteignent la mer.  Ajoutons, que tout est made in France, à l’exception des charnières qui sont conçues en  Allemagne. C’est donc un pari réussi de proposer des lunettes de soleil tendances et dans le  respect de leurs engagements.  

Donner du sens à l’utilisation de collants. 

Le nylon et d’élasthanne qui servent à fabriquer le collant, sont conçus à partir de pétrole, et en fait un accessoire très nocif pour notre environnement, d’autant plus qu’il n’est pas connu pour  sa ténacité. À contrario, il est facilement manipulable et réemployable sous différentes formes. La marque de bonneterie, Swedish Stockings, souhaite s’inscrire comme étant la marque la plus  durable du monde dans son domaine. Ils redoublent d’innovations que ce soit par leur type de  production ou l’utilisation de nouveaux matériaux afin de conserver cette place. En se servant des  déchets pré consommation d’élasthanne vierge, leur collant Keep It 100 est 100% recyclé pour la  première fois dans le monde. Propulseurs d’une consommation responsable, ils encouragent  leurs clients à renvoyer leurs collants synthétiques usés en échange d’un bon de 10%. Ces rebus  post-consommation, seront ensuite recyclés pour en faire de nouveaux collants, intégrés à leur panel de créations, produits en Italie, pour une qualité irréprochable.  

Aussi, le recyclage est une alternative qui fait ses preuves pour sortir de la surconsommation, et  permet de « redonner un sens à la mode ». C’est le parti pris d’Ateliers Unes, une marque  française qui propose des chouchous, collants et socquettes, recyclés, issus de chutes de collants, et produits en circuit court :  dans un rayon de 100km. 

Revaloriser les matières au travers d’accessoires tendances et de qualité.  

Hubert Motte, fondateur de La Vie est Belt, une marque du nord de la France, à Roubaix plus  précisément, base son offre de création sur la revalorisation des matières. Il souhaite concevoir  des accessoires ayant un véritable impact positif et redonne un sens à sa production. Il décline  aujourd’hui différentes gammes de ceintures : Belt Vélo produites à partir de pneus de vélo, belt  pompier, issues de tuyaux des lances à incendie ou encore les Belt cordes, faites à partir de  cordes d’escalade. Véritable « entrepreneur à impact », sa marque est la preuve que les déchets  ne sont pas seulement une mauvaise nouvelle si on les réemploie.  

D’autres possibilités existent pour détourner les matières de leur usage premier, comme la  création de bijoux par la marque Saint Lazare. Créations artisanales lilloises, et issues d’un savoir-faire Français. Ces bijoux éthiques et tendances sont fabriqués à partir de matières  upcyclées diverses. Du bracelet en chutes de caoutchouc et plaqué or, aux boucles d’oreilles et  ceintures en chambre à air de camion et de vélo, ces accessoires véhiculent un passé. Chaque  commande est accompagnée d’une carte racontant la provenance du produit, et s’ajoute au pochon contenant le  bijou, tricoté avec du fil issu du recyclage de bouteilles en plastique.  

La Vie est Belt et Saint Lazare sont acteurs pour la transition écologique et s’engagent  socialement également, en employant des personnes en situation de handicap dans leurs ateliers.  

Ce sont autant de créateurs qui montrent qu’il est possible de militer en faveur d’une révolution de  l’industrie de la mode, tout en étant acteur de cette industrie.  

Le fait-main : un gage de charme et de qualité.

Elle&Sens, marque de bijoux inspirés de la nature, est créée en 2019 par Marion GUITTIER. C’est  une véritable proposition durable sur de nombreux aspects. Tout d’abord, chaque production est  à la commande. Cette initiative, encore peu développée dans les marques de mode et  d’accessoire, solutionne fièrement le problème de surproduction et de gaspillage des matériaux.  De plus, ses créations sont façonnées dans son atelier en Bretagne à partir d’argent recyclé.  Chaque bijou est unique, et est non seulement issu d’une production responsable,  mais incite également à une consommation réfléchie et arbitrée.  

Un autre exemple de production fait-main, à Londres, c’est Wild Fawn, créé par Emma. Elle utilise  les techniques d’orfèvrerie traditionnelle pour la création de ses bijoux en argent et or traçables,  et métal recyclé.  

La fabrication artisanale de bijoux est ancienne, et perdure puisqu’elle fait sens avec la volonté  du client de se différencier par une pièce unique. 

Miser sur la durabilité du produit, afin de lutter contre la surconsommation.

Klaoos est une marque qui produit des parapluies en textile 100% recyclés à partir des déchets  plastiques ou textiles bruts certifiés OEKOTEX. Les poignées sont en bois et certifiées FSC. Ils  indiquent que : « Un parapluie est jeté toutes les deux secondes dans le monde est n’est pas  recyclable ». L’objectif de la marque Klaoos est donc clair : offrir au consommateur un produit  durable et de qualité supérieure, qui permettra de limiter la surconsommation.  

C’est d’ailleurs un des Fléaux de la fast-fashion : une qualité médiocre à bas prix, et un surplus de  déchets qui polluent la planète. C’est pourquoi, miser sur la durabilité de son produit est un pilier  non négligeable pour faire son nom dans cette transition écologique du monde de la mode.  Un autre acteur qui l’a bien compris, c’est Routine, qui fabrique des montres en Franche-Comté  depuis 2016. L’enjeu principal pour eux, c’est de relocaliser toutes les étapes de fabrication afin  de diminuer leur empreinte carbone et faire perdurer le savoir-faire horloger français. Chaque  matériau est sélectionné pour sa robustesse et dispose d’un système de traçabilité fiable. Ils  collaborent même avec la marque de jeans 1083 pour leurs bracelets, fabriqués à partir de chutes  de jean. 

Voici autant de possibilités pour influencer positivement l’industrie de la mode par sa production  d’accessoires. Bien plus que des possibilités, ce sont de véritables opportunités de créer pour  des consommateurs qui cherchent à diversifier leurs achats d’accessoires, et au vu de la prise de  conscience grandissante, pourraient être avides d’innovations tendances en tout genre. 

Ecrit par Agathe Blondiaux


Inscrivez-vous à notre newsletter pour plus d’articles !

Si vous souhaitez plus d’informations contactez nous Ici ou par mail à contact@greenybirddress.com


Notez la page

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.