Le byssus, du poisson au fil de soie de mer

0
273

On l’assimile à de l’or par sa riche histoire et son apparence, la soie de mer est une fibre qui vaut le détour. Très peu connue du grand public, la soie marine possède pourtant de nombreux atouts en tant que fibre textile. Elle provient tout droit des abysses grâce au byssus présent sur certains mollusques marins. Découvrons ensemble les caractéristiques de cette fibre aussi intéressante qu’épatante.

Qu’est-ce que le byssus?

La soie de mer est réalisée à partir d’un ensemble de fibres sécrétées par certains mollusques qui leur permet d’adhérer à leur support: le byssus. Plus communément, il s’agit des filaments que l’on peut apercevoir à la base de certains mollusques, notamment sur la grande nacre. Ce sont alors des fils soyeux bruns virant vers le doré d’une finesse extrême qui peuvent être récoltés. Et, si il y a du fil, il peut donc y avoir tissage! C’est ainsi que, dès l’Antiquité, les hommes utilisaient cette fibre afin de créer les vêtements les plus luxueux de l’époque.

Byssus |
Crédit photo : site Byssus

Le renouveau d’une fibre du passé?

Le byssus et la soie marine tirent leur réputation d’une grande convoitise à travers les époques et de son aspect si précieux. Elle était alors principalement utilisée pour créer des tissus dorés composant des étoffes de luxe. On la surnomme alors “l’or de la mer” ou encore “soie des rois”. Les plus personnes les plus riches et puissantes souhaitaient se procurer à tout prix ce tissu marin rare. En effet, il ne peut être récolté seulement dans la Mer Méditerranée. Aujourd’hui, la récolte du byssus et son tissage ont perdu de leur splendeur: il ne reste plus que quelques ateliers proposant la fabrication de ce tissu d’exception. Mais cet artisanat persiste en France, notamment à Marseillan, où une entreprise veut valoriser cette fibre naturelle respectueuse de l’environnement.

De la pêche à la soie de mer

Le processus afin d’arriver au tissu si soyeux et doré est d’une grande complexité. Après être séparés de leur support et pêchés grâce à des outils particuliers, les fils de byssus sont lavés, séchés, peignés, filés et trempés dans une solution à base de jus de citron. Leur couleur dorée ressort alors de ce processus, plus belle que jamais, pouvant être tissée pour réaliser de nombreux produits textiles éco-responsables. La soie de mer permet alors de réaliser des broderies ou des accessoires comme des gants ou des bonnets. Ce tissu marin possède également des propriétés intéressantes par son adhésivité naturelle et son élasticité remarquable.

Crédit Photo : Chartier Jules Michel – Byssus Tricoté

Inscrivez-vous à notre newsletter pour plus d’articles !

Si vous souhaitez plus d’informations contactez nous Ici ou par mail à contact@greenybirddress.com


LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.