Les cuirs de fruits

0
1327

Alors qu’une transition sans précédent s’effectue vers une mode plus éthique, de nouveaux matériaux sont mis au point. En effet, le développement de procédés de transformations végétales offre une véritable opportunité. D’une part, cela offre une alternative au cuir animal et, d’autre part, permet de réduire l’impact environnemental de l’industrie textile. Découvrez ces matières vegan qui prennent une ampleur importante sur le marché.

Le potentiel des cuirs de fruits vers une économie circulaire

À l’instant même, l’industrie textile n’a jamais été aussi polluante. Les producteurs et les consommateurs tendent donc à changer leurs habitudes. Alors que ces derniers expriment le souhait de consommer durablement, les producteurs cherchent des alternatives écologiques afin de répondre aux enjeux environnementaux. 

Le cuir animal fait alors débat. La cruauté animale, la déforestation ou encore la surconsommation d’eau et de produits chimiques sont tant de facteurs qui pointent du doigt les conséquences néfastes de la production de cuir. 

Afin de proposer une alternative cruelty free, les marques se penchent sur une solution hors du commun: une matière vegan similaire au cuir réalisée à partir de fruits. Aujourd’hui, ce sont près de 10 millions de tonnes de nourriture qui sont jetées en France chaque année. Et près de ⅔ de ce gaspillage sont des fruits et légumes. Ce constat désastreux pousse même l’industrie agroalimentaire à se tourner vers une production textile à partir de ses déchets. Ainsi, ces matières, en plus d’être innovantes, sortent leur épingle du jeu en participant à l’économie circulaire. Un véritable bond en avant pour une transition écologique durable.

Exemples de cuirs de fruits

Aujourd’hui, de nombreux cuirs de fruits sont disponibles sur le marché. On peut notamment les retrouver sous forme de vestes ou même en chaussures: les possibilités sont infinies. Comme n’importe quel tissu innovant de ce genre, les tissus à partir de fibres végétales peuvent même être imprimés afin de répondre aux tendances. Voici quelques exemples de ces biomatériaux respectueux de l’environnement.

Cuir de pomme

Le cuir de pomme est réalisé à partir de déchets transformés en pâte puis en produit. Avec un quart de sa production gaspillée par l’industrie alimentaire, la pomme permet de créer un tissu vegan résistant et facile à travailler. Pouvant être rigide jusqu’à très flexible, plusieurs effets sont aussi possibles. Soyeux ou rêche, le cuir de pomme est une alternative éco-responsable similaire esthétiquement au simili cuir. La marque Apple Girl en a fait une puissante proposition de valeur.

Cuir de raisin

Inodore, le textile de vin est obtenu à partir du traitement de la lignocellulose et d’huiles contenues dans le marc de raisin. Une matière entièrement végétale compatible avec toutes les applications de la mode et du design et qui peut se teindre. Ce non-tissé représente une véritable opportunité de marché avec une possibilité de production potentielle annuelle de 3 milliards de mètres carrés grâce à une production de vin mondiale importante. Il s’agit là d’un modèle économique responsable innovant.

Ainsi, les cuirs de fruits représentent une petite révolution au sein de l’industrie textile. Le fruitleather ou encore le cuir d’ananas sont tant de matières à garder à l’oeil pour produire la garde robe de demain.


Inscrivez-vous à notre newsletter pour plus d’articles !

Si vous souhaitez plus d’informations contactez nous Ici ou par mail à contact@greenybirddress.com


Notez la page

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.