Blockchain : l’avenir du textile? 

1
735
blockchain

L’industrie textile fait face à des scandales en lien avec la fabrication de nos vêtements. Un manque de visibilité et de traçabilité de la chaîne font parti des causes. On le sait tous la chaine est opaque et il faut trouver des solutions afin d’éviter d’autres incidents et la mise en danger des ouvriers, consommateurs et tout acteur de la chaîne. Les marques ont besoin de pouvoir certifier l’authenticité de leur produit, de connaître leurs usines et qu’elles soient bien gérées (sans patrons scrupuleux!). La Blockchain est le nouveau mot à la mode mais il se pourrait qu’il soit la réponse à plusieurs problématiques du secteur. 

L’émergence de la blockchain

L’histoire de la blockchain

Pour comprendre la blockchain, il est nécessaire de s’intéresser à son émergence. La Blockchain est apparue suite à différents problèmes rencontrés dans les transactions entre entreprises. Ces transactions donnent lieu à des délais longs, des restrictions en termes de montants, la présence d’intermédiaires, des coûts, des fraudes et cyber attaques. Pour répondre à ces problématiques, le bitcoin est apparu comme une des solutions. Le bitcoin est une monnaie virtuelle qui ne dépend pas d’autorités monétaire centrale ce qui implique qu’il n’y a pas de contrôle. Cette monnaie virtuelle a été construite sur une base appelée la Blockchain. La blockchain est un registre partagé et le bitcoin est une des applications présentes dans ce système. L’objectif de ce registre partagé est d’enregistrer les transactions. 

Le bitcoin est apparu en 2008, Satoshi Nakamoto a créé un protocole permettant de payer de façon sécurisée et anonyme. Le Bitcoin permet de réaliser des transactions simples . Si la blockchain est publique, tout le monde peut y accéder et utiliser la monnaie. En 2014, une autre blockchain est apparue et elle est aussi connue que le bitcoin, elle s’appelle Ethereum. Cette blockchain ajoute une nouvelle fonctionnalité qui est la possibilité de faire valider certaines actions aux parties prenantes, ce qui permet de certifier les transferts.

Bitcoin : 0,01% des investisseurs possèdent un quart de la masse  cryptomonétaire
Crédit photo : Usine digitale – Bitcoin

La blockchain 

La blockchain en Français est traduite par Chaîne de blocs. Elle est définie comme « une technologie de base de données distribuée, qui permet de créer un réseau de partage d’information sécurisé, auditable et responsabilisant entre divers acteurs aux intérêts a priori différents » selon Tilkal. 

Vous l’avez compris cet outil permet de stocker et transmettre des informations transparentes et sécurisées. A l’intérieur se trouve une base de données contenant tous les échanges. La blockchain est utilisée pour le transferts d’actifs, pour la traçabilité des actifs (Les actifs sont des entités ayant une valeur économique, ils peuvent être tangible (une maison, de la monnaie) ou intangible (droits d’auteur, brevets)) et pour exécuter des contrats appelés “smarts contracts”(les smarts contracts sont des programmes automatisés lorsqu’une action a remplit les conditions, cela se fait automatiquement, exemple le remboursement automatique suite à une annulation d’un vol/ train). 

La blockchain n’a pas de centre de contrôle, ni d’intermédiaires. Vous vous posez la question mais comment cet outil peut-il être fiable et sécurisé? Eh bien parce que toutes les informations sont contenues dans des blocs, ces blocs sont créés par les acteurs de la blockchain et ils sont protégés par des “procédés cryptographiques” ces procédés empêchent que l’on modifie par la suite ces informations. Les informations présentes dans les blocs sont la date, l’heure des transactions et les données associées.   Cette méthode permet également de lutter contre la falsification et les fraudes. 

On parle alors de “passeport numérique” qui trace et centralise toutes les informations.

Vacheron Constantin : lancement de la certification Blockchain
Crédit photo : Montre de luxe – Vacheron Constantin

La Blockchain et la mode

La blockchain est présente dans différents secteurs comme : 

  • L’industrie alimentaire, par exemple le poulet d’Auvergne Filière Qualité Carrefour est doté d’un système de traçabilité blockchain. Carrefour est le premier à utiliser la blockchain dans le secteur de l’alimentaire. Il a commencé en 2018 avec le poulet d’Auvergne Filière Qualité Carrefour et en 2019, Carrefour a continué sur différents produits. L’entreprise a pour objectif qu’en 2022, tous les produits certifiés Filière qualité Carrefour doivent utiliser la technologie de blockchain. 
Retour d'expérience blockchain dans la grande distribution – Hemera Systems
Crédit photo : humera systems
  • L’assurance, l’exemple de Etherisc qui est une entreprise allemande dans le développement d’applications décentralisées d’assurance. Cette entreprise travaille collectivement. L’entreprise a mis en place un système de blockchain avec une assurance de retard de vol.
An example of smart contract: flight delay insurance. | Download Scientific  Diagram
Crédit photo : research gate – blockchain assurance
  • La finance, avec l’exemple du bitcoin.
Crédit photo : cryptoast – bitcoin
  • Les jeux vidéo, avec Sony qui utilise la blockchain pour protéger et sécuriser ses contenus.
Crédit photo : cryptoast – bitcoin Sony
  • La mode, nous vous laissons découvrir des exemples plus loin dans l’article.
Blockchain Framework for Textile Supply Chain Management | SpringerLink
Crédit photo : Springer – textile supply chain

La blockchain apporte au secteur de la mode un moyen simple et infalsifiable. Cette technologie peut être une meilleure protection pour les créations de mode. Elle permettra de conserver la preuve de la création et pourra la protéger à l’international. 

Également, la blockchain vient répondre aux besoins des consommateurs qui sont la transparence des produits, une meilleure qualité des produits et dans le processus de production. Cet outil va retranscrire toutes les étapes de la chaîne de fabrication, ce qui permettra au client final de connaître le processus de création et la qualité du produit. 

Pour les entreprises, la blockchain permettra bien sûr de répondre à la demande de leurs clients, de proposer des produits éthiques mais aussi de pouvoir analyser leurs dépenses afin de réaliser  plus de bénéfices. 

La blockchain serait le seul outil qui permettrait de garder toutes les informations du producteur au distributeur avec transparence et sécurité.

L’intérêt de la blockchain dans le secteur du textile 

Le secteur de la mode est impulsé par les consommateurs et les réglementations à faire évoluer le secteur dans un meilleur environnement. Les consommateurs sont en quête d’une meilleure connaissance des produits qu’ils achètent, de leur qualité et souhaitent s’assurer de leur authenticité. Les consommateurs souhaitent plus de transparence venant des entreprises du textile. Du côté de la réglementation, la loi AGEC (anti-gaspillage et économie circulaire) a été instaurée dans le but que les entreprises réduisent les déchets mais aussi pour qu’elles produisent mieux. Une partie de cette loi est basée sur plus de transparence auprès des consommateurs. Cette impulsion vient dans un premier temps suite à des événements comme récemment la polémique autour du sourcing au Xinjiang, avec les Ouïghours en Chine. Des marques ont été pointées du doigt, ce qui amène également le questionnement des consommateurs sur l’origine de leurs produits. Cette récente polémique a permis de mettre en avant le mouvement appelé la slow fashion qui est présent depuis l’incident du Rana Plaza au Bangladesh en 2013. 

La technologie de la blockchain va permettre à tous les acteurs de la filière qui ont accès à internet de pouvoir y ajouter leurs informations dans cet outil. Cette démarche apportera plus de transparence et de traçabilité dans la chaîne. Cet outil peut répondre aux besoins des consommateurs et des lois qui arrivent dans le secteur. 

Cet outil a des avantages

  • Il permet de tracer de la production à la distribution, toutes les étapes et processus sont inscrits dans l’outil ce qui évite les défauts sur les produits. 
  • Le fait que toutes les étapes soient inscrites, cela permet d’identifier les dysfonctionnement et donc aux marques de proposer des produits de meilleure qualité et de gagner en efficacité.
  • L’outil apporte un gain de temps et permet de baisser les coûts (il y a moins d’intermédiaires).
  • L’outil est plus rapide, les transactions et l’authenticité du produit peuvent être prouvées plus rapidement. 
  • Les informations sont protégées et sécurisées.
  • Cette démarche protège contre la contrefaçon grâce à l’adhésion de tous les acteurs de la chaîne.
  • L’outil va aussi permettre d’éviter le greenwashing.

Cet outil a quelques freins

  • Il est nécessaire que tous les acteurs de la chaîne jouent le jeu et soient présents dans la blockchain. Certains fournisseurs n’ont pas encore perçu leur avantage d’être présent dans l’outil. 
  • Les marques doivent travailler avec des matières brandées ou labellisées pour avoir une traçabilité et les intégrer à la blockchain. 
  • Peu de données sont disponibles sur l’impact environnemental de l’outil technologique mais nous pouvons être sûr que cet outil a un impact sur l’environnement. 
  • Les clients finaux n’ont pas tous connaissance de cet outil. 
  • Cette technologie ne permettra pas de résoudre les problèmes liés aux droits humains.
  • Cet outil est récent pour l’industrie textile, il y a donc peu de personnes formées. Il faudra donc former tous les acteurs de la chaîne. 

La mise en place de la blockchain au sein des entreprises 

Pour mettre en place un système de blockchain, il est nécessaire de se préparer en interne par la sensibilisation des équipes, en nommant un chef de projet et en connaissant les acteurs de sa chaîne.

Pour commencer, il faut identifier les problématiques et freins afin de confirmer que vous ayez bien besoin d’utiliser la technologie de la blockchain. Suite à l’identification des problématiques métiers vous allez vous intéresser à la blockchain et à ce qu’elle peut vous apporter. 

Après avoir identifié vos problématiques / freins et ce que la blockchain peut vous apporter, il est important de définir des objectifs suite à la mise en place du projet blockchain dans votre entreprise. Ces objectifs vous permettront d’identifier si le projet blockchain a pu répondre à vos problématiques. 

Pour finir, vous pouvez choisir de mettre en place votre propre système de blockchain ou de faire appel à un fournisseur et d’utiliser sa plateforme. Les étapes d’identification de vos freins métiers et la définition de vos objectifs vous permettront d’identifier le fournisseur qui sera le plus adapté à répondre à vos besoins. 

Aujourd’hui, plusieurs entreprises existent et proposent des solutions de blockchain pour les marques de mode et leurs écosystèmes. 

Quelques exemples de fournisseurs /plateformes de blockchain

  • Aura, est une solution de blockchain qui répond aux clients de l’industrie du Luxe. Elle permet aux consommateurs d’améliorer leur expérience en ayant accès à l’historique des produits et à la preuve de l’authenticité du produit. Cette solution s’adapte à toutes les tailles d’entreprises. 

La Solution Aura est utilisée par LVMH, Prada et Cartier. 

aura
Crédit photo : site Aura
  • Trust Trace, est une solution blockchain à destination de l’industrie alimentaire et de la mode. La solution de Trust Trace est d’aider les marques de mode à connaitre leurs produits, leur chaîne d’approvisionnement et d’avoir une  meilleure communication avec leurs clients. Cette solution gère automatiquement la collecte, la validation de données et s’intègre à d’autres solutions comme les ERP, Email, PMI etc. 

Les produits proposés par Trust Trace sont la traçabilité, la traçabilité des lots, l’empreinte du produit et évaluation sur la durabilité. 

Trust Trace est utilisée par Décathlon, Flippa K, Fénix Icebug et Adidas. 

TrusTrace Closes $6 Million Series A Investment to Create More Sustainable,  Transparent Supply Chains for Global Brands | Business Wire
Crédit photo : Site Trustrace
  • PaperTale, est une solution blockchain qui permet aux consommateurs d’avoir accès aux informations sur la fabrication du produit, sur les impacts et sur les ouvriers. La marque Gina tricot utilise la solution blockchain de PaperTale. 
papertale
Crédit photo : Site PaperTale
  • Retraced, est une solution blockchain permettant la gestion des fournisseurs et de contrôler la conformité, il est possible aussi de surveiller les normes, d’obtenir les mises à jour en temps réel, de prendre connaissance des risques et de responsabiliser les parties prenantes. Et enfin de créer un avantage concurrentiel par la transparence et la communication. La marque Cano, Armedangels, Dawn Denim et Boyish jeans utilisent la solution retraced. Decor Apparel qui est dans la confection travaille aussi avec Retraced. 
primary-logo-website
Crédit photo : Site Retraced
  • Footbridge, est une solution créée en partenariat avec TIlkal, un expert dans la blockchain. La solution de Footbridge est de tracer la chaîne et de calculer l’empreinte des produits avec une analyse de cycle de vie. Cette solution trace toute la chaîne de A à Z et donne la possibilité au client final de connaître les informations liées à la fabrication de son produit via une application mobile et le Qrcode sur le produit. Les marques qui utilisent cette solution sont : Dans ma culotte, Aigle, la marque propre du Printemps mais aussi Façon de faire qui est un collectif de marques et fournisseurs. 
Crédit photo : Site Footbridge
  • Aware, est une technologie qui permet de tracer la chaîne grâce à l’application de particule de traçage unique sur les fibres qui est validée par le système blockchain (ces particules sont appliquées chez les fileurs). Actuellement cette solution fonctionne sur le coton recyclé et organique mais aussi sur le polyester recyclé et le nylon recyclé.  Calik Denim utilise cette technologie pour la fabrication des jeans. 
Crédit photo : Site Aware
  • Textile Genesis, est une solution blockchain qui permet de tracer de la fibre à la commercialisation. Cette solution permet d’aller jusqu’au rang 5-6 des fournisseurs. Textile Genesis travaille avec des partenaires stratégiques mondiaux comme Textile exchange, Us Cotton Trust Protocol et Canopy ou encore avec des partenaires de fibre comme Lenzing, Schneider et Arvind. Textile Genesis réalise des vérifications indépendantes sur l’origine des fibres ou des audits de tiers pour vérifier les références ESG des fournisseurs. Cette solution peut s’intégrer aux technologies comme les marqueurs de pigments ou d’ADN, etc. Cette solution est utilisée aussi par H&M.
TextileGenesis™ | LinkedIn
Crédit photo : Textile Genesis
  • Crystal Chain, est un espace collaboratif permettant de traiter et analyser les données. Elle est dotée d’une technologie blockchain qui permet de tracer de la production à la commercialisation et le consommateur final pourra via un QR code être informé. La maison du savoir-faire et de la création a utilisé cette technologie pour valoriser les savoir-faire. Amédée Paris a aussi utilisé cette solution pour son label sur la laine nativa. 
Crystalchain | LinkedIn
Crédit photo : site CrystalChain

Il est important de prendre en compte que la mise en place d’un système de blockchain a un coût. C’est un investissement pour les marques, il est important d’accompagner également ses fournisseurs à la mise en place de cette technologie afin d’avoir des résultats. 

Le coût d’un outil blockchain peut être dans les environs de  10/15 000 € si l’entreprise à déjà des données organisées et peut aller jusqu’à 60/80 000 € si l’entreprise n’a pas de données.

Comme vous avez pu le voir dans cet article, la blockchain est actuellement une solution pour connaître sa chaîne de A à Z. Cette technologie est émergente dans le secteur du textile et de la mode, il est donc important de se renseigner et de se former à l’utilisation de cet outil. 

Nous vous invitons à nous contacter si vous avez des questions sur le sujet. Nous sommes spécialisées dans l’accompagnement des marques de mode. Nous avons divers moyens de vous aider sur le sujet : en répondant à vos questions, en réalisant des conférences sur le sujet et en vous accompagnant dans la recherche et la mise en place de cette technologie. 

Blockchain in Fashion - 8 Reasons Blockchain in the Fashion Industry Will  Take Off - Moralis Academy
Crédit photo : Moralis Academy

Sources : 


Inscrivez-vous à notre newsletter pour plus d’articles !

Si vous souhaitez plus d’informations contactez nous Ici ou par mail à contact@greenybirddress.com


5/5 - (1 vote)

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.